Louis William Graux, peintre et illustrateur
 
Louis William Graux est un peintre français, né le 23 juillet 1889 à Saint-Denis et décédé le 22 novembre 1962 à Paris.
 
Il fut l’élève d’Ernest Laurent et d’Auguste Leroux à l’Ecole Nationale des Beaux-Arts de Paris. De 1914 à 1948 il expose régulièrement ses œuvres au Salon des Artistes Français (médaille d’or, hors-concours en 1928) et à l’occasion de plusieurs expositions particulières à Paris (Galerie André, Cercle des Gobelins, Galerie Mona Lisa, Galerie Charpentier)et en province (Nantes, Dijon, …).
 
Il est nommé chevalier de la Légion d’honneur en qualité d’artiste peintre pour l’ensemble de son œuvre, en 1937.
 
Louis William Graux a également illustré de nombreux livres, notamment pour les éditions Castera, collections « A l’Enseigne du Pot Cassé », Fayard, collection « Le Livre de Demain », Ferenczi et fils, collection « Le livre moderne illustré ».
 
En savoir plus : http://fr.wikipedia.org/wiki/Louis_William_Graux
 
Quelques peintures
 
 
Louis William Graux – Jura, huile sur toile, 150x90 cm. Coll. Particulière
 
 
Louis William Graux – Arbre dans la campagne, huile sur bois, 52x34 cm. Coll. particulière
 
Louis William Graux – Côte du Morbihan, huile sur bois, 40x25 cm. Coll. Particulière
 
Les Méandres de la Seine, un tableau voyageur
 
En 1933 Louis William Graux soumet le projet de tableau représenté ici (70x60 cm) pour la décoration du Paquebot Normandie. Le projet sera retenu par les architectes Bouwens van der Boijen et Roger-Henri Expert. Le tableau définitif, vu ici en situation dans le Salon des Dames à bord du Paquebot Normandie, a quelque peu voyagé depuis 1935.
Les Méandres de la Seine réapparaissent une première fois en 1991 au Musée de la Marine, lors de l’exposition « Paquebots de légende ». Le tableau a appartenu au collectionneur Louis-René Vian, qui le légua au Musée des Arts Décoratifs en 2004. Il fait à présent partie des collections de ce musée qui le confie à l’Ecomusée de Saint-Nazaire et le fait restaurer par Aurélia Chevalier en 2010.
Mais entre la disparition du Paquebot Normandie (incendié en 1939 dans le port de New York) et aujourd’hui, le tableau a subi des dégradations. Il a notamment été amputé d’une large partie haute et sur le côté gauche, probablement à la suite de son installation chez un particulier ou sur un autre paquebot ; peut-être l’Île-de-France, pour sa remise en service en 1949. Le décor de ce dernier réutilise en effet du mobilier issu du Paquebot Normandie démonté avant l'incendie mais il n’existe pas d’archives l’attestant dans les documents conservés par l’association French Lines (http://www.frenchlines.com/) .
 
Le tableau Les Méandres de la Seine mesure actuellement 2,33 m x 2,95, mais était plus haut d’environ un quart (le ciel et le haut des arbres ont disparu), et le bandeau découpé à gauche a fait disparaitre le prénom de l’artiste.
 
Louis William Graux - Les Méandres de la Seine, esquisse original 1933, huile sur bois, 70x60 cm. Coll. Particulière
 

Le salon des dames, sur le Paquebot Normandie, avec le tableau « Les méandres de la Seine » au mur, en 1935.
Source : Collection Chantier de l’Atlantique / Ecomusée de Saint-Nazaire
 
 
Quelques illustrations d’ouvrages
 
Illustration pour Regain, Giono, Paris, Arthème Fayard et Compagnie Editeurs, Collection « Le Livre de Demain », 1935, (35 bois originaux de Louis William Graux)
 
 
 
Dessins originaux de Louis W.Graux dans La Bourgogne, types et coutumes, Gaston Roupnel, Paris, Horizons De France, 1936

 

 

 

visites